Menu Chèvres miniatures

  • Blog minichèvres

  • Newsletter

    inscription

    envoyez un

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


    Contact

    (33) 04 67 44 27 45

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Sa santé

    La chèvre est un animal rustique, cependant, il peut lui arriver d'être exceptionnellement malade comme tout être vivant. Vous trouverez dans cette rubrique ainsi que ses sous-menus (ci-contre) toutes les informations nécessaires pour bien entretenir votre chèvre et lui éviter d'être malade !

     

    Rarement malade, son état peut vite empirer si la chèvre n'est pas soignée rapidement. Elle a également besoin d'être stimulée et surtout rassurée car les chèvres supportent difficilement d'être malades ou affaiblies, d'ailleurs, leurs congénères peuvent devenir agressives envers elles (sélection naturelle qu'elles appliquent sans remord), il peut alors être nécessaire d'isoler ou de protéger la malade. 

     

     

    Evaluer sa santé :

     

    Voici les principaux signes permettant d'évaluer la santé de votre chèvre :

     

    Signes de bonne santé

     Chèvre vive et alerte

     Poil lisse

     Bonne rumination

     Crottes bien moulées (en grappe)

     Température entre 38 et 39,5°C

     Yeux et nez sans rougeurs ni coulures

     Voies respiratoires saines

     Muqueuses roses

     Pieds et articulations sains

    Signes de mauvaise santé

     Chèvre triste, ébouriffée, faisant le dos rond

     Poil piqué ou en mauvais état (chèvre se gratte)

     Absence de rumination

     Crottes sous forme de bouse ou liquide

     Température < 38°C et > 40°C

     Yeux et/ou nez qui coulent, salivation excessive

     Toux ou voies respiratoires encombrées

     Anémie (muqueuses blanches)

     Boiteries ou inflammation articulaire

     

     

    Un environnement adapté :

     

    Règles biquettophileUn environnement adapté aux besoins de votre chèvre sera un gage de bonne santé pour une chèvre heureuse !

     

    La chèvre est un animal rustique vivant en troupeau et ayant besoin d'un ou plusieurs congénères à ses côtés. C'est un animal vif et curieux, qui a besoin d'être stimulée (jeux > Son comportement, caresses ou gratouilles...)

     

    Elle n'aime ni l'humidité ni les courants d'air. Elle a donc besoin d'une cabane suffisamment confortable avec un bon paillis, lui permettant de se mettre à l'abri de la pluie et du vent mais aussi de la protéger du froid en hiver et du soleil en été. Voir > Son logement

     

    La pâture clôturée ne doit pas être trop petite pour son confort, un bon état sanitaire (éviter le surpatûrage et trop de parasitisme). Voir > Terrain et clôtures

     

    Une surveillance quotidienne même rapide, est indispensable pour s'assurer que votre chèvre va bien, que l'eau est propre et qu'elle a assez à manger, et éventuellement fermer l'abri la nuit (notamment en hiver).

      

     

    Une bonne alimentation :

     

    Une alimentation déséquilibrée est une des principales causes de problèmes et de mortalité chez les chèvres. Connaître les règles de base de l'alimentation caprine est essentiel pour la santé de votre biquette, voici les principales (pour plus de détails > Son alimentation) :

    •  Une alimentation composée essentiellement de fibres végétales (tiges et feuilles du foin ou de la végétation et éventuellement un peu de paille)

    •  Foin de qualité correcte à distribuer toujours en premier

    •  Faire une transition alimentaire lors du passage du foin à l'herbe et à l'introduction d'un nouvel aliment

    •  Apport minime de concentrés (céréales, granulés) et de friandises

    •  Mettre à disposition du sel et des minéraux

     

    Attention à la propension des chèvres à goûter à tout : écorces des arbres, plantes variées (y compris vos plantes d'agrément qu'il sera nécessaire de protéger par une clôture grillagée ou électrique) mais aussi du papier, polystyrène, plastique... pouvant être mortel.

     

     

    La rumination :

     

    La chèvre est un petit ruminant qui possède 4 estomacs au rôle et de taille différents.

     

     

    L'importance d'une bonne vermifugation :

     

     

    Les maladies courantes :

     

    Yeux et nez qui coulent :

     

    Pasteurellose :

     

    Maladie respiratoire des ovins et caprins causée par la bactérie Pasteurella haemolytica.

     

    Entérotoxémie :

     

    Maladie mortelle après une brève évolution (quelques heures) due au développement anormalement important des bactéries anaérobies Clostridium perfringens et Clostridium sordelli dans la caillette des ruminants. Ces bactéries synthétisent des toxines qui provoquent l’empoisonnement interne de l’animal. L'entérotoxémie touche plus fréquemment les jeunes animaux.

     

    Paratuberculose :

     

    CAEV :

     

    Le CAEV (Arthrite Encéphalite Caprine à Virus) est une maladie virale de la chèvre. Elle entraîne une encéphalite chez les animaux de moins de 4 mois et, chez les animaux plus âgés, des arthrites, des mammites et plus rarement, des pneumonies chroniques. L'infection par le CAEV persiste tout au long de la vie de l'animal. Il est incapable d'éliminer le virus, qui s'intègre dans les cellules de son système immunitaire. Le virus de arthrite-encéphalite caprine est un entivirus spécifique des chèvres de la même famille que ceux du Maedi-Visna chez le mouton ou du virus de l'immunodéficience chez l’humain (VIH) qui entraîne le SIDA. Il n'y a pas eu jusqu'à aujourd'hui de transmission à l'homme constatée. Pour + d'infos > GDS 38 : le CAEV

     

    Toxémie de gestation :

     

    Chlamydiose :

     

    Maladie abortive causée par des bactéries du genre Chlamydophila regroupant de nombreuses espèces bactériennes. La chlamydiose est largement répandue et peut affecter de nombreuses espèces animales. Elle est à l'origine principalement d'avortements (souvent tardifs en fin de gestation entre 125 et 140 jours) et de troubles de la reproduction chez les petits ruminants et les bovins.

     

    Fièvre Q :

     

    Maladie abortive causée par la bactérie Coxiella burnetii qui créée des avortements en fin de gestation, des mises bas prématurées, métrites, infécondité, mortalité des jeunes par pneumonies. La maladie reste le plus souvent inaperçue.


    Maladies du chevreau :


    Voir > Le chevreau malade (en bas de page)

     

     


    FACEBOOK       Retrouvez-nous sur :       YOU TUBE