Menu Chèvres miniatures

  • Blog minichèvres

  • Newsletter

    inscription

    envoyez un

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


    Contact

    (33) 04 67 44 27 45

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Mise bas

    CIGALINE et ses triplés - Ferme des Tourelles

    La chèvre met bas généralement de 1 à 2 chevreaux, mais il peut arriver dans de rares cas qu'elle porte des triplés voire des quadruplés !

     

    La préparation :

     

    Prévoyez un endroit où la chèvre pourra s'isoler du troupeau, sans pour autant être trop loin (ce qui pourrait la stresser). Paillez bien le sol pour le rendre confortable et pour absorber tous les liquides expulsés lors de la mise bas. Prévoyez de l'eau propre à disposition, éventuellement tiédie dans le cas de températures basses pour inciter la maman à boire. Mettez du bon foin à disposition. Et prévoyez une lampe chauffante dans le cas de températures froides (pour les élevages caprins, il est conseillé de maintenir un chevreau nouveau-né dans une ambiance de 18°C et de descendre à 16°C les jours suivants... cependant, je conseille plutôt de vérifier le ressenti du chevreau et de la maman pour ne pas les rendre trop fragiles par la suite).

     

    Case de mise bas à la ferme des Tourelles HEMELINE et LEXIE des Tourelles

     

     

    Le déroulement :

     

    Voir photos et vidéos de différentes mises bas en bas de page...

     

    > Quelques semaines avant :

     

    Le ventre s'arrondit essentiellement au dernier mois de gestation. La chèvre met du pis (mamelles) au cours du dernier mois de gestation, mais c'est variable d'une chèvre à une autre (quelques jours à 2 mois avant la mise bas), particulièrement lorsque c'est la première gestation.

     

    > Quelques jours avant :


    CHIPIE - chèvre miniatureLes derniers jours à dernières heures avant la mise bas, vous pourrez observer un pis (mamelles) gonflé de lait avec parfois quelques gouttes perlant des trayons. Le ventre, qui était rond comme un ballon, changera de forme et s'affaissera vers le bas (si l'on regarde depuis l'avant ou l'arrière, il prendra une forme de poire). Sa vulve sera relâchée et la base de la queue deviendra plus souple, "gélatineuse", elle se creusera (la colonne vertébrale à la base de la queue apparaîtra) et les os de ses hanches pointeront comme si la musculature avait fondue causé par un relâchement de certains ligaments.

     

    > Quelques heures avant :

     

    Quelques heures à quelques minutes avant la mise bas, la chèvre recherchera un coin tranquille et s'isolera du troupeau. Elle sera nerveuse et inquiète et parfois bêlera doucement comme si elle appelait déjà ses petits, signe de l'apparition des premières contractions.

     

    > Au moment de la mise bas :

     

    Les contractions de faible intensité au début, font apparaître la poche des eaux qui est transparente et qui contient un liquide jaune, elle se percera rapidement, parfois même avant de sortir.

    Les contractions seront alors de plus en plus fortes. S'en suivra rapidement l'arrivée de la poche amniotique contenant un liquide jaune sombre, avec le chevreau positionné tel un plongeur avec ses pattes-avant semi-tendues sur lesquelles est posée sa tête. Le passage de la tête et des épaules sont les étapes les plus difficiles pour la chèvre, particulièrement si elle n'est pas parfaitement dilatée. Le reste du corps du chevreau sortira plus facilement et rapidement avec le reste des eaux contenues dans les poches. Le cordon ombilical se rompra seul.

    L'expulsion du ou des chevreaux suivants sera plus rapide que le premier. Tout cela devra se dérouler rapidement, en 5 ou 10 minutes en moyenne par chevreau. Le ou les autres chevreaux suivants de la portée devraient naître rapidement en quelques minutes.

     

    > Après la mise bas : 

     

    La mère se lèvera rapidement pour lécher son bébé, cela permettra de le nettoyer, le sécher et le stimuler. Elle lui "parlera" avec de petits bêlements répétés auquel il répondra, ce sera alors un moment primordial pour développer le lien mère/chevreau (les 3 premiers jours sont cruciaux pour cela et il est parfois nécessaire d'isoler momentanément la petite famille du troupeau pour l'établissement de ce lien) et chacun sera alors capable de se reconnaître par l'odeur et la voix. Ces léchouilles, bêlements, petits coups de nez et de pattes sont de forts stimuli pour inciter le chevreau à se lever et à aller téter. Le placenta restera accroché à la chèvre quelques minutes à quelques heures après l'expulsion. N'y touchez pas et laissez-le se décrocher seul (c'est la délivrance). Dans le cas où le placenta ne se décrocherait pas au bout de 6 heures, contactez votre vétérinaire pour éviter toute infection. Le plus souvent, la chèvre consommera le placenta car il contient des protéines, vitamines, oligo-éléments ainsi que des hormones qui aideront la chèvre à la rétractation de son utérus ainsi qu'à la montée de lait.

     

     

    Les problèmes à la mise bas :

     

    > Les causes principales :

     

    ETOILE - chèvre toy

    Les problèmes à la mise bas sont généralement dûs à une mauvaise position du chevreau qui bloque le déroulement de la naissance (cf. photo 1 ci-dessous : Etoile met bas par le siège) ou à un chevreau trop gros pour arriver à naître par les voies naturelles.

     

    Un problème de dilatation insuffisante peut être également en cause. Il existe alors des produits (allopathique ou homéopathique) à avoir dans sa pharmacie qui peuvent aider la chèvre à se dilater. Sans cela, seule la césarienne sera possible.

     

    > Comment détecter qu'une mise bas se déroule mal :

     

    Cas général :

     

    Si la mise bas dure trop longtemps (au-delà d'une heure ?), alors que la chèvre est prête, c'est-à-dire qu'elle a fait les eaux, qu'elle est correctement dilatée... alors il est probable que la mise bas se déroule mal. L'on ne peut pas se fier aux contractions car si la chèvre sent que le chevreau n'arrive pas à naître, elle se retient afin de bloquer les contractions, ainsi en apparence, la chèvre peut ne plus avoir de contractions !

     

    Cas rare :


    Il n'est pas toujours évident de détecter qu'une mise bas se déroule mal. Dans les cas extrêmes, une chèvre aura commencé sa mise bas en votre absence (perte des eaux et premières contractions) mais quelques heures plus tard, il n'en restera plus de traces alors que le chevreau ne sera pas arrivé à naître pour une raison quelconque. Lorsque la chèvre sent que la mise bas se déroule mal et que le chevreau n'arrive pas à naître, elle tente de bloquer les contractions. Ainsi, lorsque vous arrivez en chèvrerie quelques heures après, vous pouvez retrouver une chèvre sans trace d'écoulement et sans contraction apparente et avec une vulve qui n'est plus vraiment dilatée. Seul le comportement de la chèvre pourra nous alerter mais... sont-ce les premiers signes de la mise bas qui peuvent apparaître jusque plusieurs jours avant l'échéance ? Ou est-ce la chèvre qui a un problème de mise bas ? Même avec 10 ans d'expérience et des milliers de naissances de chevreaux à mon actif, je pourrai m'y laisser prendre...

     

    > Quand intervenir ?


    Il faut autant que possible laisser la chèvre tranquille et observer ses réactions à distance et la progression constante de la mise bas.

    • si la chèvre calme ses contractions en pleine mise bas alors que la naissance n'a pas eu lieu

    • si la chèvre n'est pas assez dilatée et que cela n'évolue pas
    • si le chevreau est vraiment gros et n'arrive pas à passer
    • si le chevreau arrive par le siège ou si une de ses pattes est repliée
    • si le chevreau est mal positionné et qu'il n'y a rien à faire pour résoudre ce problème
    • si la poche amniotique ne se déchire pas
    • si le chevreau a bu la tasse
    • ...
    > Quoi faire ?

     

    Pendant la naissance :


    Il faut vérifier manuellement le bon déroulement de la mise bas (dilatation, bonne position du chevreau...) afin de comprendre d'où peut venir le problème.


    Si vous devez aider le chevreau à naître, et après s'être assuré que la maman n'a pas de problèmes particuliers et que le chevreau est bien positionné (car inutile de tirer sur le chevreau si sa mauvaise position l'empêchera inexorablement de naître) : tirer en suivant le rythme des contractions. Faites glisser le chevreau le long des pattes-arrière de la chèvre puis le long de son ventre pour ramener le chevreau près de sa tête afin qu'elle puisse s'en occuper.


    Dans le cas d'une naissance par le siège ou par les pattes arrière... tirer au plus vite le chevreau à l'extérieur car les risques de noyade sont décuplés et faîtes les premiers gestes pour dégager les bronches des chevreaux.

     

    IBIS et Le Ptit Prince des Tourelles
    Si vous ne pouvez pas résoudre le problème, appelez immédiatement votre vétérinaire qui pratiquera une césarienne. Dans tous les cas, il est très difficile de pouvoir intervenir sur des chèvres naines et toys à cause de leur petite taille, et le plus souvent, la césarienne est la seule solution possible (cf. photo d'Ibis sortant d'une césarienne et son fils Le Ptit Prince).

     

    Tout juste après la naissance :

     

    Il arrive que la poche amniotique ne se déchire pas naturellement, intervenez alors très rapidement pour permettre au chevreau de respirer et lui éviter la noyade.


    Dans tous les cas et au moindre doute (mise bas difficile, un peu longue, naissance par le siège...), vérifiez que les voies respiratoires (bouche et nez du chevreau) ne soient pas obstruées par des mucosités. Passez pour cela le doigt dans la bouche et nettoyer l'entrée des narines pour enlever les mucosités.

     

    Pour les cas graves d'asphyxie et de suspicion de pénétration de liquide amniotique dans les voies respiratoires (que le chevreau soit conscient ou non), mettez immédiatement le chevreau la tête en bas en le tenant par les postérieurs, secouez-le fermement dans un mouvement de balancier. Puis massez le thorax en gardant toujours le chevreau avec la tête en bas, pour faire descendre les glaires vers le nez et la bouche.

    Il existe un produit qui aide à dilater les bronches pour que le liquide ressorte mieux, il doit être appliqué dans les minutes qui suivent la naissance. N'hésitez pas à en parler à votre vétérinaire.

     

    Cependant, si un chevreau "a bu la tasse" et que l'on n'a pas pu immédiatement faire ressortir le liquide à la naissance... ses chances de survie sont très faibles, même si certains chevreau se portent bien l'espace de quelques jours ! Une couverture antibiotique pour éviter les infections pulmonaires sera la seule solution mais elle s'avère peu efficace si du liquide a pénétré dans les poumons.

     

     

    Mise bas en images :

     

    > Mise bas de Ambre en photos :

     

    Nous l'avons aidé dès lors que les chevreaux étaient correctement engagés en tirant doucement au rythme des contractions pour éviter à la maman de la fatigue inutile.


    Mise bas de AMBRE - chèvre naine

    Mise bas de AMBRE - chèvre naine

    Mise bas de AMBRE - chèvre naine

    Mise bas de AMBRE - chèvre naine

    AMBRE est inquiète, s'isole du troupeau. Le ventre est bas, la base de la queue est creusée et les hanches ressortent...

    ... son pis est bien gonflé, la poche des eaux est percée (quelques glaires en témoignent)

    Voici la poche amniotique avec le premier chevreau. L'on peut voir par transparence ses sabots blancs

    La poche amniotique s'est percée et laisse apparaître le bouts des pattes-avant blanches ainsi que le museau rose

    Mise bas de AMBRE - chèvre naine

    Mise bas de AMBRE - chèvre naine

    Mise bas de AMBRE - chèvre naine

    Mise bas de AMBRE - chèvre naine

    Le chevreau sort doucement au rythme des contractions (il sort la langue)

    Le chevreau a été expulsé

    AMBRE s'occupe de lui et le lèche pour le nettoyer le sécher

    AMBRE se repositionne pour l'arrivée de son second chevreau

    Mise bas de AMBRE - chèvre naine

    Mise bas de AMBRE - chèvre naine

    Mise bas de AMBRE - chèvre naine

    Mise bas de AMBRE - chèvre naine

    La poche amniotique du second chevreau apparaît, l'on peut voir par transparence les pattes-avant et le museau

    AMBRE et ses nouveaux-nés encore tout mouillés

    AMBRE, fatiguée, récupère quelques minutes avant de s'occuper de ses chevreaux

    Les premiers pas de GHOST et GASPARD sous l'oeil attentif de leur maman

    Mise bas de AMBRE - chèvre naine

    Mise bas de AMBRE - chèvre naine

    Mise bas de AMBRE - chèvre naine

    AMBRE chèvre naine et ses chevreaux

    La première tétée avec la maman qui abaisse sa croupe et écarte les postérieurs pour faciliter l'accès aux tétines

    GASPARD

    GHOST

    Les chevreaux qui récupèrent tranquillement

     

    > Mise bas rapide de Praline :

     

    Voici une mise bas rapide et sans difficulté, celle de Praline et de sa fille Mélusine. Juste une surveillance nécessaire, particulièrement après la mise bas afin que la maman Praline ne soit pas chassée par les autres chèvres, le temps que l'imprégnation entre mère & fille se fasse...

     

     

    > Mise bas éprouvante de Gaufrette :

     

    Gaufrette (alias Pépette) est une chèvre qui est systématiquement mal dilatée... de ce fait la mise bas est longue et difficile...

     

     

    > Mise bas difficile de Floria :

     

    Naissance du premier jumeau de Floria, qui s'avère de bon gabarit pour la petite taille de Floria... de ce fait, la mise bas est difficile. Heureusement, nous n'avons pas eu besoin d'avoir recours à la césarienne, ni pour ce premier, ni pour le second qui était encore un petit peu plus gros !

     

     

     


    FACEBOOK       Retrouvez-nous sur :       YOU TUBE