Menu Chèvres miniatures

  • Blog minichèvres

  • Newsletter

    inscription

    envoyez un

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


    Contact

    (33) 04 67 44 27 45

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    La chèvre toy

     

    Chèvres toys des Tourelles

    La chèvre toy... un monde à part entière ! En effet, très prisée pour sa petite taille, c'est une chèvre qui est plus délicate et pour laquelle il est souvent nécessaire de prendre des précautions supplémentaires. Elle est aussi très généralement plus compliquée à élever que les chèvres naines plus couramment rencontrées. Voici donc des points importants à connaître pour les futurs propriétaires et les futurs éleveurs "amateurs" ou professionnels.

       

     

    Qu'est-ce qu'une chèvre toy* et extra-toy* ?

    *Le terme "toy" est issu de l'anglais, il signifie "miniature" dans le cadre de l'élevage... et non "jouet" !  


    La chèvre toy et extra-toy sont la plus petite et rare catégorie de taille chez la chèvre miniature (> Voir les différentes catégories de tailles chez la chèvre miniature sur : Son "standard").


    > "Standard" de la chèvre toy et extra-toy :

     

    La chèvre toy et extra-toy, au même titre que la chèvre miniature / naine en général, ne dispose pas de standard de race car ce n'est pas une race reconnue en France. Les termes désignant les catégories de taille correspondent aux difficultés d'élevage accrues plus la taille est petite et selon la rareté des chèvres.

     

    Chèvres toys des Tourelles L'on considère généralement une chèvre toy lorsque celle-ci toise 42 cm maximum à l'âge adulte (entre 3 et 4 ans). L'on peut distinguer une sous-catégorie chez la chèvre toy, il s'agit de "l'extra-toy" toisant 38 cm maximum.

     

    Comme la chèvre naine, la chèvre toy peut revêtir toutes couleurs de robes ou caractéristiques (poils longs, avec ou sans corne...) même si du fait de sa rareté, certaines couleurs ou caractéristiques sont difficiles à trouver voir inexistantes. Il y a un gros travail de sélection à réaliser afin d'amener la diversité que l'on trouve généralement dans les catégories de taille supérieure...

    Mesurer une chèvre

     

    N.B. : la taille se mesure au garrot sur une chèvre bien droite. Attention à la réaction d'affaissement naturel de la chèvre par crainte de la toise et qui peut faire perdre plusieurs centimètres sans s'en rendre compte !

     

    > Une chèvre très rare :

     

    La vraie chèvre toy qui ne toise pas plus de 42 cm à 4 ans révolus est très rare ! Beaucoup de personnes disent avoir des toys mais lorsque ces chèvres sont toisées précisément et qu'elles sont adultes, il s'agit très souvent de chèvres naines "normales", plus ou moins petites. Il ne faut pas oublier qu'une chèvre grandit jusqu'à l'âge de 3 à 4 ans et qu'à 1 an, elle n'a pas atteint sa taille définitive comme le pensent la majorité des personnes. La chèvre extra-toy est quant à elle rarissime. Elle pourrait être considérée comme l'exception chez la chèvre toy tant il en existe peu !

     

     

    Exemples de chèvres toys et extra-toys :

     

    Voici quelques exemples chèvres toys de 1 an sur notre élevage. J'ai spécifiquement choisi des chèvres de 1 an car beaucoup de personnes pensent avoir des chèvres toys alors que leurs chèvres n'ont qu'un an, ignorant qu'une chèvre grandit jusqu'à l'âge de 3 à 4 ans. Ainsi, une chèvre toy et extra-toy fera généralement entre 28 cm et 35 cm en moyenne à 1 an pour mesurer entre 35 et 42 cm à l'âge adulte. Des exceptions existent dont la croissance ne suit pas les courbes couramment rencontrées mais restent minoritaires.

     

    JACOUETTE : chèvre d'exception extra-toy chamoisée de 24 cm à 1 an qui fera moins de 35 cm adulte

    JACOUETTE des Tourelles - chèvre extra-toy JACOUETTE des Tourelles - chèvre extra-toyJACOUETTE des Tourelles - chèvre extra-toy

     

    JUMPY : bouc extra-toy ou toy noir rouan & blanc de 27 cm à 10 mois qui fera environ 38 cm adulte
    JUMPY des Tourelles - bouc toy JUMPY des Tourelles - bouc extra-toyJUMPY des Tourelles - bouc extra-toy

     

     

    Comment reconnaître une chèvre toy ou extra-toy ?

     

    Il n'y a malheureusement aucun moyen de reconnaître une chèvre toy tant qu'elle n'est pas adulte (personne n'est encore capable de "lire" l'avenir) et qu'on ne peut la mesurer avec moyen fiable. Cependant, certaines caractéristiques se rencontrent souvent chez les toys et la taille des chèvres à certains âges ou le gabarit des chevreaux à la naissance, permettent d'estimer le gabarit adulte.

     

    LE PTIT PRINCE des Tourelles - chevreau extra-toy

    Les chevreaux toys pèsent généralement 1200 g maximum à la naissance et 1000 à 1100 g maximum pour les extra-toys. Ce ne sont que des généralités et de nombreuses exceptions existent comme JUMPY, bouc extra-toy (en photo-ci-dessus) qui pesait 1400 g à la naissance ou notre jolie JOYCE de 1200 g à la naissance qui sera de gabarit nain (au-delà de 45 cm)... D'autres critères doivent également être prit en compte pour interpréter les gabarits des chevreaux naissants, comme la taille du chevreau puisque certains naissent lourds et/ou épais d'ossature et/ou rondelets mais pas forcément grands, ou encore le nombre de chevreaux par portée, etc.

     

    HECLAIR des Tourelles - bouc extra-toy

    Les chèvres toys et surtout extra-toys ont généralement des cornes de petite taille, voire quasi inexistantes visuellement comme c'est le cas pour JACOUETTE (en photo ci-dessus) ou pour son père extra-toy HECLAIR ci-contre. Les cornes des chèvres toys et extra-toys ont souvent la pointe recourbée vers l'avant.

     

    Les chèvres toys mesurent généralement 35 cm maximum à 1 an pour ne pas dépasser 42 cm à l'âge adulte et environ 30 cm à 1 an pour les chèvres extra-toys.

     

    Pour s'assurer autant que possible de la taille toy d'une chèvre et particulièrement d'un chevreau, il est important de connaître sa sélection au travers de la taille de ses parents qui idéalement seront toys... mais aussi si possible connaître la taille de ses ancêtres sur plusieurs générations car les influences de taille remontent sur 3 générations. C'est pourquoi, un couple de chèvres toys ne produit pas forcément des chevreaux toys mais peut transmettre parfois ou uniquement les tailles provenant de leurs propres parents souvent de plus grande taille, etc. ! Par ailleurs, certaines rares lignées, mêmes  peuvent produire plus petit, comme c'est le cas de mon bouc ELVIS qui réduit la taille de ses descendants.

     

     

    >> Les difficultés couramment rencontrées : <<

     

    Du fait de sa miniaturisation à l'extrême, même lorsqu'elle est naturelle, la chèvre toy (et pire, la chèvre extra-toy) est généralement plus fragile que sa consoeur de moins petite taille.


    Elle s'avère être plus frileuse particulièrement dans sa première année. Les chevreaux sont également plus sensibles face au climat et peuvent facilement souffrir d'hypothermie ou à l'inverse d'insolation... leur tout petit corps n'ayant pas beaucoup de réserve.


    HERMIONE - chèvre extra-toy

    Les chèvres toys sont confrontées à de plus grandes difficultés pour évoluer dans leur environnement naturel comme par exemple face à de l'herbe mouillée après la pluie ou avec la rosée du matin, une chèvre naine ne se mouillera que les pattes, alors que la chèvre toy sera mouillée des pieds à la tête ce qui risque de lui faire prendre froid. Cela concerne particulièrement les jeunes chèvres âgées de moins d'un an qui n'ont pas encore acquiert leur rusticité d'adulte.

    De l'herbe de printemps ou une végétation qui n'est pas rase, représente rapidement une véritable jungle pour les chèvres toys, ce qui peut leur faire craindre la présence d'un prédateur tapis dans l'ombre. 

     

    Du fait de sa très petite taille, la chèvre toy et extra-toy peut s'avérer plus peureuse car consciente de sa petite taille et de sa fragilité mais aussi car tout lui paraît "monstrueusement" grand, comme notre taille face à elle.

     

    L'utilisation de matériel tel que des seaux peut s'avérer compliqué, surtout pour les jeunes chèvres car c'est trop grand pour elles. Il faut veiller à ce que le mode d'abreuvement ne lui fasse pas courir des risques de noyade, tout particulièrement aux jeunes chevreaux qui peuvent se noyer facilement dans un petit seau ou bassine du fait de leur toute petite taille.

     

    Chevreaux toys / miniatures des Tourelles sous lampe chauffantePour palier à ces difficultés, il est conseillé d'avoir une lampe chauffante à disposition. Elle sera très utile à l'achat, notamment les premières semaines surtout s'il y a changement de climat et d'ambiance dans la chèvrerie (notamment si les chèvres étaient habituées à vivre dans un petit groupe, elles se portent chaud en se couchant les unes contre les autres et en réchauffant l'atmosphère). Une lampe chauffante est vivement conseillée lors d'une mise bas ou encore si la chèvre a froid après s'être mouillée...

     

    La chèvre toy reste donc une chèvre de loisir pour propriétaire attentif, plutôt qu'une débroussailleuse.


    > Sa sélection ou l'importance de ses origines :

     

    Chèvres toys des Tourelles

    La petite taille de la chèvre toy doit être issue d'une sélection naturelle et non par la consanguinité (qui est rapidement fragilisante au niveau de la rusticité et qui peut réduire l'espérance de vie), un sevrage précoce ou un défaut de santé empêchant le développement de la chèvre, auquel cas, cela risque d'entraîner des problèmes de santé et de grande fragilité par la suite. La petite taille ne doit pas non plus être dû à du nanisme (maladie génétique qui se traduit visuellement par des pattes courtes, une grosse tête...). Une chèvre toy ne doit pas pouvoir se distinguer d'une chèvre normale, hormis par sa taille. Elle doit rester parfaitement proportionnée et conformée. Une bonne conformation sera d'ailleurs source de bien-être en évita les problèmes de tension musculaire, etc.

     

    Obtenir des petites tailles par sélection naturelle effectuée sur de longues années demande des investissements, du temps et de la patience. C'est pourtant cette méthode naturelle que j'ai choisi afin de conserver le bien-être de mes chèvres.

     

    > La reproduction chez la chèvre toy :

     

    Petite chèvre difficile à élever (sauf pour quelques rares exceptions), son élevage doit être bien préparé. Les déboires sont malheureusement nombreux, même avec toute la préparation et les précautions possibles. Je déconseille la reproduction de la (véritable) chèvre toy à des personnes inexpérimentées.

     

    Tout d'abord, il faut savoir que la chèvre toy et extra-toy est une chèvre très tardive dont la première mise bas n'a lieu qu'à partir de 2 à 3 ans voire plus. Elle est peu productive car elle met bas très généralement d'un seul chevreau par portée qui n'est pas toujours toy (comme je viens de l'expliquer ci-dessus), ce qui peut entraîner de graves problèmes à la mise bas, qui sont plus fréquents chez les chèvres toys et extra-toys que dans les autres catégories de taille. Il est fréquent que la première mise bas se passe mal (césarienne, naissance prématurée, mort du chevreau...) ou n'arrive tout simplement pas à terme.

     

    Idéalement, la chèvre toy destinée à la reproduction devra être issue de plusieurs générations de chèvres toys ce qui est rarissime à l'heure actuelle. Il faut savoir qu'un couple de chèvres toys ne donne pas forcément naissance à des chevreaux toys ! Les influences des ancêtres sur 3 générations sont souvent prédominantes et agrandissent la taille des chevreaux à naître. C'est ainsi que généralement 1/3 des naissances issues de couples toys sont elles-même toys (certaines rares lignées pouvant transmettre à 100 % leur très petite taille, d'autres ne le font jamais... question de génétique) ! Pour les 2/3 restants, elles auront hérité des gênes de plus grande taille de leurs ancêtres mal sélectionnés, ce qui peut entraîner de graves problèmes à la mise bas lorsque la chèvre toy donne naissance un chevreau de gabarit nain. Il est donc nécessaire de faire un long travail de sélection pour améliorer cela. Bien connaître les origines des parents des chevreaux toys, permet de mieux anticiper leur taille adulte.

     

    Il est également important de bien choisir son bouc reproducteur afin qu'il ne transmette pas une "mauvaise" génétique car il serait dommage de sélectionner de belles chèvres mais de ne jamais voir naître des chevreaux "à la hauteur" de leurs mamans ! Par ailleurs et par précaution, le bouc devrait être de la même taille ou plus petit que les chèvres qui lui sont attribuées afin de réduire le risque de transmettre une grande taille aux chevreaux, ce qui pourrait notamment entraîner des problèmes à la mise bas... Attention : un bouc a un instinct de reproduction puissant et nécessite plusieurs chèvres pour assouvir ses désirs (il peut saillir sans problème 60 chèvres à lui tout seul, ce que j'ai fait à plusieurs reprises !). De ce fait, prévoir impérativement plusieurs chèvres au minimum pour un bouc afin d'éviter que la chèvre soit harcelée sans cesse et soit saillie en permanence sans aucun temps de repos.

     

     

    Les fausses toys et arnaques :

     

    La chèvre toy n'ayant pas de standard, il n''existe donc pas, en soit, d'arnaque sur leur taille et une chèvre de grande taille pourrait même être catégorisée de toy ! Cependant, selon l'avis de tous, une chèvre toy est bien entendu une chèvre de petit gabarit... Mais ces chèvres sont en réalité très très rare et d'ailleurs, il m'a fallu 5 ans pour trouver ma première vraie chèvre toy après des recherches quotidiennes sur toute la France et l'étranger et plusieurs dizaines d'achats où l'on m'assurait de la petite taille des chèvres alors qu'elles se sont avérées être des chèvres naines normales (lorsque leur croissance fut achevée) avec des tailles souvent autour de 50 cm !

     

    Bien des personnes utilisent ce terme "toy" à tort car il est plus vendeur. D'autres personnes sont sincèrement persuadées de la petite taille de leur chèvre car elles n'ont jamais vu de "vraies toys". De plus, beaucoup de personnes ignorent qu'une chèvre grandit jusqu'à l'âge de 3 à 4 ans et qu'une chèvre toy à 1 an fera une chèvre naine à semi-naine à 3 ans !

     

     


    FACEBOOK       Retrouvez-nous sur :       YOU TUBE